Historique du moring


L’Île de la Réunion, multiculturelle de par sa diversité de population, a permis au fil des siècles l’éclosion d’un sport moderne, le Moringue, se situant entre la danse traditionnelle et l’art martial.

Le moringue est une association de luttes et traditions africaines un mixte de plusieurs anciens arts martiaux africain, indien, malgache, asiatique, orientale ainsi que d'autres influences diverses, portugaises, anglaises et  françaises. Le Moringue a évolué vers le Maloya qui est la musique jouée par les percussionnistes pendant la pratique de la danse du Moringue. Cette musique a évolué vers le séga emphase sur les instruments mélodiques (piano, guitare) pendant la période de la départementalisation de la réunion (à partir de 1946).

En synthèse, le Moringue était réservé aux pratiquants de sports de combats. Le Maloya était joué pour rythmer la pratique du moringue, pendant les cérémonies (services karabé) qui consistaient à entrer en contact avec les ancêtres disparus et aussi lors des complaintes après le travail dans les champs de cannes à sucre. Cette musique est en plus des paroles malgaches et africaines, accompagnées d’onomatopées destinées à communiquer avec les esprits. C’est une musique en hommage aux ancêtres. 

Ces pratiques furent interdites au début de la départementalisation de l'île de la Réunion dès 1946 et ce, jusqu’à 1986. Pendant toute cette période, les associations culturelles et sportives de la Réunion ont œuvré pour le développement de cette discipline en version sport. En 1993, sur instruction n°93-166JS du 13/09/93, le moringue a été reconnu par le ministère de la jeunesse et sport comme « art et tradition ». 

Le mot "sport " qui d'origine anglaise voulait dire en vieux français : divertissement, fête ou jeu.... aujourd'hui, lorsque on évoque des activités sportives et physiques, elles concernent autant la pratique du sport en compétition que l'éducation par le sport et le maintien de la forme (physique et psychique).

Le mot "Moringue " en malgache veut dire boxe, danse, jeu, divertissement, fête, jeu d'ailleurs à la Réunion, les danseurs de moringue disent  souvent : "alon joué moring mamay" (allons jouer au moringue les enfants).

 Enfin nous souhaitons nous appuyer sur les valeurs éducatives et sociales que le moringue véhicule : le goût à l'effort, persévérance, volonté de progresser, respects des autres, de soi et des règles en le plaçant dans les différents lieux d'éducation.